IL N’Y A PAS DE PRATIQUE DE YOGA LES JOUR DE LUNE 

Dans la tradition de l’Ashtanga Yoga il n’y a pas de pratique d’asana ( postures physiques)  les journées de pleine et de nouvelle lune. La journée de lune est généralement considérée comme état la période de 23 heures précédant le moment de la pleine ou de la nouvelle lune.

POURQUOI NE PRATIQUONS-NOUS PAS LES ASANA LE JOURS DE LA LUNE DANS LA TRADITION DE L’ASHTANGA YOGA?

Le corps humain est composé de 65 à 70% d’eau, et comme les phases de la lune influencent les marées, cela nous influence aussi. Le soleil et la lune ont une attraction gravitationnelle sur la terre. Leur position crée des expériences énergétiques qui peuvent être comparées au cycle de la respiration. L’énergie de la pleine lune correspond à la fin de l’inspiration lorsque le prana est le plus grand. La force expansive et ascendante qui fait que nous nous sentons énergiques et émotifs, mais pas bien ancrés. Comme indiqué dans les Upanishads, le prana principal vit dans la tête. Nous sommes plus entêtés pendant la pleine lune. La nouvelle lune correspond à l’énergie à la fin de l’expiration lorsque la force d’apana est la plus grande. Apana est la force motrice descendante et contractante qui nous fait nous sentir calmes et enracinés mais denses et disciplinés envers la pratique des asanas. L’almanach des fermiers recommande de planter des graines à la nouvelle lune, car la force d’enracinement est la plus forte, et de transporter à la pleine lune lorsque la force de floraison est la plus forte. Pratiquer le yoga Ashtanga au fil du temps nous rend plus en phase avec les cycles naturels. Observer le jour de la lune est une façon de reconnaître et d’honorer les rythmes de la nature, nous permettant de vivre en plus grande harmonie avec elle.

Il est recommandé d’éviter de pratiquer les asanas ces jours-ci en raison du risque de blessure plus élevé que d’ordinaire. En revanche, ces jours sont considérés comme favorable pour le repos.

Il existe de nombreuses manières de se relier sans passer par les asanas.

Le cycle lunaire sert de guide pour les pratiques spirituelles de nombreuses traditions, et le yoga n’échappe pas à la règle. L’objectif est d’une part de se créer un repère mais c’est également un moyen de se relier à la nature. En Inde, les astres sont consultés avant d’entreprendre toute activité importante, un réflexe qui a disparu en occident depuis bien longtemps. Comment renouer avec les cycles naturels en commençant par le cycle lunaire, et quels sont les effets sur la pratique du yoga ?

Certains affirment avec fierté « ne pas être sensible à la lune ». C’est fort possible, mais il s’agit d’un manque de sensibilité, non d’un ressenti normal. Dans la société actuelle, nous ne sommes plus du tout reliés aux cycles naturels (saisons, phases de la lune, ou même l’alternance du jour et de la nuit). De plus, nous avons oublié d’apprendre à nous écouter, à sonder les moments de fatigue ou les changements d’humeur.

Avec les rythmes de vie anarchiques que beaucoup d’entre nous ont adopté, ces modifications ne sont même plus perceptibles. Mais il est possible de se relier aux différents cycles sans bouleverser sa vie, simplement en prenant le temps d’observer, de passer plus de temps en pleine nature ou même de méditer. Se relier, c’est bien là l’objectif du hatha yoga !

2018

Juin
Mercredi 13 – nouvelle
Jeudi 28- pleine

Juillet
Jeudi 12 – nouvelle
Vendredi 27 – pleine

Août
Vendredi 10  – nouvelle 
Samedi 25- pleine

Septembre
Dimanche 9 – nouvelle
Lundi 24 – pleine

Octobre
Lundi 8 –nouvelle
Mercredi 24 – pleine

Novembre
Mercredi 7 – nouvelle
Jeudi 22 – pleine

Decembre
Jeudi 6– nouvelle
Samedi 22 – pleine